Compte-rendu du CTSD du 22 septembre 2016

mardi 27 septembre 2016
par  FSU 28
popularité : 5%

Rentrée chargée dans les écoles et collèges d’Eure-et-Loir

Compte-rendu du CTSD du 22 septembre 2016

Ce jeudi s’est tenu le CTSD* d’Eure-et-Loir pour faire le point sur les mesures de rentrée dans les écoles et collèges du département. Dans notre déclaration (voir pièce jointe), nous avons insisté sur les limites de la refondation de l’école tant dans le 1er que dans le 2nd degré en pointant la stabilité des effectifs par classe depuis 2012. L’IA nous a accusé d’être de mauvaise foi, vu les créations de poste réalisées dans le premier degré malgré la baisse des effectifs. Comme vous pourrez le lire sur le site du SNUipp (http://28.snuipp.fr/spip.php?article2211), nous lui avons répondu en soulignant qu’il avait maintenu les seuils indicatifs d’ouverture et de fermeture de classe à un niveau identique depuis 2012.

Il est significatif qu’il n’ait pas essayé de répondre sur la hausse des effectifs dans le second degré. Sans doute ne s’y est-il pas risqué voyant que l’ensemble des organisations syndicales, même celles soutenant la réforme du collège, ont fait remarquer cette hausse. Celle-ci a même conduit au rejet unanime des mesures de rentrée 2016 dans le second degré : 9 votes contre (6 FSU, 1 FO, 1 Sgen-CFDT et 1 Unsa**). Cette unanimité entraîne la convocation d’un nouveau CTSD ce vendredi 30 septembre à 14h, uniquement sur le second degré. Les mesures dans le premier degré n’ont recueilli aucun vote positif : 4 abstentions (1 FO, 1 Sgen-CFDT et 2 UNSA) et 6 votes contre (6 FSU).

En plus de cette discussion sur les moyens, nous avons tenu à insister sur le fait que les nombreux dispositifs que recèlent le système scolaire, du type plus de maîtres que de classe dans les écoles ou dédoublement dans le second degré, ne devaient pas servir de palliatifs au manque de moyens générés par les choix politiques du gouvernement. Celui-ci a décidé d’orienter la dépense publique plutôt vers des inefficaces exonérations de cotisations sociales ou fiscales (CICE), plutôt que vers la création de postes dans l’Education Nationale, ce que nous condamnons.

La carte scolaire du second degré a ensuite été l’objet principal du débat, celle du premier degré ayant déjà fait l’objet de deux groupes de travail en amont et en aval de la rentrée des élèves. Ces débats ont mis en lumière la nécessité de revoir la sectorisation des collèges du Drouais ainsi que de ceux de la "couronne périurbaine", à mi-distance de Chartres et de ses 3 sous-préfectures , ce qui correspond aux collèges de Chateauneuf-en-Thymerais, Courville et Bonneval, collèges qui arrivent à saturation. Un article dans le prochain bulletin de la FSU 28 (dans les boîtes aux lettres des adhérents à partir de ce mercredi 28 septembre) reviendra plus en détail sur cette question et les enjeux qui la sous-tendent (voir page 4).

.

Nous avons également attiré l’attention de l’Inspecteur d’Académie sur :

• la situation inquiétante d’établissements subissant des diminutions inquiétantes d’effectifs, à savoir les collèges de Gallardon et Luisant.

• la faible dotation des collèges d’Auneau, Illiers-Combray et Anet qui accueillent pourtant de fortes proportions (jusqu’à près de 45%) d’élèves dont les familles font partie des catégories socio-professionnelles les plus défavorisées. L’IA a reconnu avoir entamé une réflexion à ce sujet et que, dans le contexte de largesse budgétaire que devrait permettre la rentrée 2017, il faudrait faire des efforts dans ces directions afin de permettre une diminution des effectifs par classe.

Enfin, nous avons évoqué l’avenir du collège Jean-Moulin de Chartres qui doit toujours, à ce jour, fermer ses portes sur le parvis de la cathédrale à la rentrée 2017. Selon l’IA, la réflexion du Conseil Départemental sur la re-sectorisation des élèves de cet établissement est actuellement étudiée par ses services et devrait être présentée le 4 octobre aux élus des Conseils d’Administration des collèges impactés par cette nouvelle sectorisation. Nous avons insisté sur la nécessité pour les personnels de cet établissement d’avoir une vision claire de leur avenir et surtout sur la nécessité que l’Etat et en particulier la nouvelle rectrice soient particulièrement attentifs à ce dossier, c’est-à-dire au respect par le conseil départemental de son engagement d’aménager un nouveau site pour ce collège.

Le prochain CDEN du 18 octobre devrait apporter de nouveaux éléments sur cette question.

Vos délégués du personnel : Anaïs Gaudillat, Pierre Licout, Olivier Mimeau, Franck Mousset, Sandrine Péricat, et Jean-Christophe Rétho.

*CTSD : Comité Technique Spécial Départemental, instance de consultation pour les questions d’organisation et de fonctionnement des écoles et collèges, présidée par l’Inspecteur d’Académie (et ses services) et où siègent les représentants des personnels (6 FSU, 2 Unsa, 1 Sgen-CFDT et 1 Fo dans le 28)
** Pour le vote des mesures dans le second degré, l’UNSA n’avait plus qu’une voix, la collègue du premier degré étant partie après le vote des mesures du 1er degré.


Documents joints

PDF - 111.4 ko

Coordonnées

Sites Nationaux
FSU
SNUipp
SNES
SNEP
SNESUP
SNUEP
E-Mail
FSU28
SNUipp28
SNES28
SNUEP28
FSU CG28

Notre adresse :
3 rue Louis Blériot
28300 CHAMPHOL

TEL 02 37 21 23 96
FAX 02 37 21 39 89

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

DiLuMaMeJeVeSa
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois